Vitamine K2

 

La « vitamine K »  est constituée de 2 types de vitamines liposolubles: vitamine K1 et vitamine K2. 

 

Une partie de la vitamine K1 que nous obtenons à partir de notre consommation de légumes à feuilles vertes est convertie en K2 dans le corps, mais cette conversion n’est pas toujours optimale. Un certain pourcentage de vitamine K2 est également produit par les bactéries intestinales. 

 

La principale source de vitamine K2 est la fermentation d’aliments (par ex. la choucroute, le fromage). La vitamine K2 se trouve également dans des produits animaux, tels que la viande, les œufs et les produits laitiers d’animaux nourris à l’herbe. 


Alors que la vitamine K1 est principalement impliquée dans la coagulation sanguine, la vitamine K2 a en plus la fonction d’activer les protéines qui régulent la destination du calcium dans l’organisme => acheminement du calcium vers la matrice osseuse tout en faisant en sorte que le calcium ne s’accumule pas dans l’organisme (par ex. au niveau des vaisseaux artériels, des reins, du cerveau, …).

 

Au Japon, la vitamine K2 est officiellement approuvée pour le traitement de l’ostéoporose, depuis 1995 => la supplémentation en vitamine K2 aide au maintien de la densité minérale des os et à la prévention des fractures osseuses. La vitamine K2 est également considérée comme pouvant réduire le risque de décès dû aux maladies cardiaques coronariennes (étude américaine de 2004).

 

Si la supplémentation en vitamine K2 est utile au soutien de la santé du point de vue osseux et cardiovasculaire, elle l’est aussi concernant la régulation des hormones sexuelles, la sensibilité à l’insuline (donc sur la régulation du taux de sucre), entre-autres …

 

 

×