La vitamine D

L'influence du soleil

C'est l'exposition aux UV qui permet à notre peau de synthétiser de la vitamine D. Il y a 3 grandes étapes de synthèse, avec des mécanismes de régulation (peau, foie, reins), à partir du cholestérol, sous la peau. Le processus ne se met pas en route sans exposition au soleil! NB: la forme « active » de la vitamine D se comporte davantage comme une hormone que comme une vitamine.

 

Une exposition solaire raisonnable a un effet protecteur vis à vis de plusieurs problèmes de santé (via la synthèse de vitamine D).

 

Selon la quantité de vitamine D circulant dans le sang, les étapes précédentes ou suivantes de synthès de  la vit. D sont lancées ou arrêtées

– si manque de vit. D et exposition au soleil : fabrication rapide du  maillon le + actif

– si pas de manque en vit. D et exposition au soleil : stockage des maillons intermédiaires dans la graisse et le muscle avant d’être transformés au fur et à mesure des besoins

«  principale limite = quantité de soleil »

 

Le danger du soleil est lié à des expositions excessives ou brutales:

–        l’abus de soleil participe à la survenue des cancers de la peau non mélanocytaires

–        les coups de soleil favorisent la survenue de mélanomes (en particulier si peau, cheveux et yeux clairs)

 

Connaître et respecter la tolérance de notre peau est fondamental ==> apprécier le temps qu’elle met à rougir selon les heures de la journée, les saisons, l’altitude, la zone géographique, etc.

Rougeur = dépassement des possibilités de défense de la peau +++

– Intérêt de garder une « marge de sécurité » pour rester en dessous de la quantité de soleil qui provoque un érythème, donc un « coup de soleil »

Les sources alimentaires de vitamine D

L'alimentation n'est pas la principale source de vitamine D

–        huiles de foie de poisson (thon > flétan > morue)

–        poissons (saumon, maquereau, sardine, etc.)

–        jaune d’œuf

–        champignons

–        emmental

–        beurre

–        huitres

2 formes principales de Vitamine D

  • D2 ou ergocalciférol
    • origine végétale (obtenue par irradiation de céréales ou de champignons par UVB), non synthétisée par l’homme, disponible en médicament
  • D3 ou cholécalciférol
    • origine animale, fabriquée sous la peau, sous l’action des rayons du soleil, synthétisée par l’homme, plus efficace que la D2 en médicament

Conditions essentielles pour un taux optimal de Vitamine D

  • Exposition régulière raisonnable au soleil
  • Bon fonctionnement intestinal pour une bonne absorption de ce qui est nécessaire à la fabrication de la vit. D
  • Alimentation équilibrée en cholestérol, oligo-éléments, … (zinc, magnésium, acides aminés et acides gras essentiels)
  • Le moins possible de polluants et de toxiques pour ne pas saturer le système d’épuration (perturbation de l’action de la vit. D si accumulation de toxiques intracellulaires)

La Vitamine D est indispensable à l'os

  • 2 mécanismes d’action principaux

–        direct : sur les cellules intestinales et osseuses (absorption du calcium et du phosphore avant leur incorporation au tissu osseux). Rachitisme  ou ostéomalacie si défaut de fixation du calcium et du phosphate sur l’os

–        indirect : par activation des gènes intervenant dans la fabrication de la trame osseuse (synthèse protéique), lorsqu’elle se fixe sur ses récepteurs. Ostéoporose si défaut de fabrication  de la trame osseuse

 

  • Autres mécanismes d’action sur l’os

–        limitation de l’excès de remodelage osseux (construction/déconstruction) : rôle « d’agent de maintenance », assurant le nettoyage des déchets et la rénovation

–        stimulation de gènes, via certains de ses récepteurs, et fabrication de protéines de transport du calcium et de la vit. D dans le sang, d’ostéocalcine (principale protéine de la trame osseuse après le collagène)

 

Vitamine D et douleurs tendino-musculaires

  • Penser à un déficit en vit. D en cas de douleurs chroniques osseuses, articulaires et musculaires ++, quel que soit l’âge !

 

  • La vit. D agit sur la force musculaire

–        intérêt du calcitriol en supplémentation chez patients insuffisants rénaux dialysés (sinon amyotrophie)

–        meilleur équilibre et diminution du nombre de chutes, donc de fractures chez les personnes âgées à partir de 800 UI de vit. D par jour (2000 UI par jour en prévention secondaire, après fracture)

Défenses naturelles et Vitamine D

  • Induction de l’expression de gènes permettant la sécrétion de substances antimicrobiennes :

–        effet « antibiotique » et anti-infectieux par stimulation et renforcement du système immunitaire, effet « antigrippe »  (prévention hivernale à 2000 UI par jour), prévention infections ORL et broncho-pulmonaires, … 

–        favorise la cicatrisation des plaies cutanées

–        action anti-inflammatoire

 

Vitamine D et maladies auto-immunes

  • Récepteurs à vit. D dans les cellules du sang, de la moelle, du SNC, etc. : rôle immuno-modulateur de la vit. D

–        maturation et activation  des cellules du système immunitaire

–        lien suspecté entre carence en vit. D et maladies auto-immunes comme SEP, Diabète de type 1, spondylarthrite ankylosante, polyarthrite rhumatoïde, psoriasis, mucoviscidose, maladie de Crohn, LED, asthme, allergies cutanées, etc. (probablement par sur-consommation de vitamine D dans ces contextes)

Vitamine D et cancer

  • Aucune référence en 2009 à l’Institut National du Cancer en France, mais des centaines d’articles au National Cancer Institute aux Etats-Unis, sans mention dans les recommandations de l’American Cancer Society!

–        plus de 5000 études existantes. Lien évoqué dès 1951 en France / lymphome de Hodgkin! Le Pr Michael Holik (Harvard) évoque une diminution de 30 à 50% du risque de cancer si l’on augmente le taux sanguin de vit. D. La Société Canadienne de Cancérologie préconise une supplémentation de 1000 UI / j

–        3 modes d’actions, à 3 stades cellulaires : régule la différentiation cellulaire à partir des cellules souches + freine le cas échéant l’évolution d’une cellule souche évoluant en cellule tumorale par inhibition de la prolifération cellulaire + induit l’apoptose (mort  cellulaire programmée) qui permet d’éliminer les cellules indésirables, mêmes isolées.

–        importance des récepteurs à vit. D +++ (se mettent au repos en l’absence de stimulation en cas d’insuffisance ou de carence en vit. D)

–        toutes les formes de vit. D ont une action contre le cancer mais celle fabriquée dans la peau sous l’action du soleil possède l’action la plus complète

–        effet protecteur de la vit. D et de l’exposition solaire adaptée (brève mais répétée régulièrement, sans faire rougir la peau) + amélioration du pronostic et de la survie

×